Accompagnement

Le métier de négociant est indispensable à la conduite de l’exploitation agricole.Le négociant est aujourd’hui celui qui apporte un conseil et accompagne l’agriculteur dans ses choix stratégiques sur l’exploitation.

Le métier de négociant est avant tout un métier de conseil et d’accompagnement
au service des agriculteurs. Il demande un haut niveau de technicité et une vision globale de chaque exploitation. Si la vente et le commerce font aussi partie du métier de négociant, ces missions ne représentent qu’une infime partie du poste. L’aide à la décision sur l’exploitation est donc la clef de voûte du métier de négociant et implique un savoir agronomique rigoureux et un sens de l’analyse aiguisé. Les entreprises de négoce ont su évoluer dans ce sens en proposant des services de pointe permettant l’anticipation de certains aléas.
A titre d’exemple, plusieurs entreprises se sont dotées de stations météo permettant ainsi d’apporter aux agriculteurs un conseil pertinent notamment sur l’anticipation de certains traitements des cultures ou bien de décider de l’opportunité d’intervention. Tout est mis en oeuvre pour assurer une démarche de précision pour une agriculture plus respectueuse des hommes et de l’environnement tout en assurant la rentabilité de l’exploitation.
Le négoce agricole est un secteur qui recrute, notamment des profils Bac+2 à Bac +5. Ils sont également formés et informés tout au long de leur activité sur de nouvelles pratiques.

La proximité : Le réseau assure un bon maillage territorial. Le négociant agricole joue ainsi un rôle de proximité et de lien social fort. Au contact permanent avec les agriculteurs, il permet de rompre l’isolement de certains chefs d’exploitation. Le négociant assure un lien social indispensable qui fait souvent défaut dans ce secteur. De plus, les activités du négoce agricole assurent des emplois permanents et non délocalisables.

Une relation de confiance : Le conseil et l’accompagnement sont primordiaux dans une relation gagnant gagnant avec l’agriculteur. Si le négociant propose, c’est bien l’agriculteur qui au final décide de la mise en oeuvre de la préconisation. La relation entre l’agriculteur et son négociant est avant tout basée sur une confiance mutuelle.

Le programme

pour une agriculture toujours plus durable

Du besoin de compétitivité des entreprises agricoles aux nouvelles demandes sociétales, en passant par l’évolution des métiers et des savoir-faire, notamment liées aux nouvelles technologies, le secteur agricole doit sans cesse s’adapter.

Pour y parvenir, le Négoce Agricole Centre-Atlantique et ses adhérents travaillent main dans la main avec les agriculteurs.

Le NACA lance aujourd’hui son programme VERT L’AVENIR qui doit permettre de mettre en lumière les savoir-faire autour de quatre piliers:

  • L’expertise

    L’expérience terrain

    La connaissance technique et agronomique

    La formation permanente aux nouvelles pratiques

    Des acteurs responsables et engagés

    Une logique de réseau

  • Le conseil

    Un conseil et un diagnostic adaptés pour chaque cas

    L’accompagnement dans la mise en œuvre du diagnostic

    L’information et la formation face aux changements (règlementaires, pratiques…)

  • La proximité

    Un maillage territorial dense

    L’écoute et le maintien du lien social

    Relation négociant/agriculteur : basée sur la confiance

    La réactivité

  • L’adaptation

    Au schéma de l’exploitation

    Nouvelles technologies

    Nouvelles pratiques

    Attentes sociétaires

    Diversification / nouvelles cultures